Pascal Canfin visite le centre ADIS de Cotonou

Le Centre Adis : du dépistage du sida à l’information, en passant par l’accompagnement des malades et de leurs proches

Vendredi 29 Novembre, le centre ADIS (Accompagnement, Dépistage, Information et Solidarité) de RACINES a reçu la visite du Ministre français délégué au développement au près du Ministre des Affaires étrangères Pascal CANFIN. L’Ambassadrice de la France près le Bénin, Madame Aline Kuster-Ménager et Madame le Ministre béninois de la santé Dorothée Kinde Akoko Gazard étaient également présentes.

Le Ministre délégué Pascal Canfin devant le centre ADIS de Cotonou

Le Ministre délégué Pascal Canfin devant le centre ADIS de Cotonou

Objectif, parcourir l’itinéraire thérapeutique et apprécier le protocole de prise en charge proposés aux personnes vivant avec le VIH, usagers du centre. Première étape du circuit du jour, une séance de travail au cours de laquelle Arsène ADIFFON, Directeur Exécutif de RACINES a présenté l’organisation à travers ses activités : promotion du dépistage volontaire du VIH/SIDA, prise en charge médicale y compris le traitement des infections opportunistes et mise sous Anti Rétro Viraux, prise en charge psychologique, actions de prévention sur le VIH à travers des activités de communication pour un changement de comportement et actions de prévention du paludisme pour ne citer que les actions relevant du secteur santé.

Visite ministerielle

Pascal Canfin en apprend plus sur le fonctionnement du centre ADIS de Cotonou

La deuxième étape sera consacrée à la visite des unités et services du centre. De l’accueil où se gère la base de données des usagers à l’unité de prise en charge psychologique en passant par le service de la consultation médicale, l’unité de prise en charge nutritionnelle et le volet social, la planification familiale et la santé de reproduction, la délégation a pu comprendre, sous la guidance du Docteur Yolande AGUIDISSOU, médecin chargé de la prise en charge, l’ensemble de l’itinéraire thérapeutique et surtout sa conformité avec les normes préconisées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Et des statistiques qui parlent d’elles même : file active globale de 1181 patients dont 790 sous ARV, 351 enfants suivis dans le cadre de la prévention de la transmission mère enfant, 200 orphelins et enfants vulnérables appuyés sur le plan scolaire, 61 enfants séropositifs accompagnés par un psychologue dont 30 mis au courant de leur séropositivité, 17 adolescents séropositifs accompagnés pour une sexualité responsable etc.…. Emu, l’hôte du jour, représentant du deuxième pays contributeur du fond mondial, exprimait sa satisfaction en ces termes ‘’ ce que j’ai vu ici est absolument magnifique et conforte la France, mon pays, dans sa vision de la lutte contre la pandémie’’. Et à la question d’une personne vivant avec le VIH sur l’éventuelle guérison de l’affection, Pascal CANFIN répond ‘’ la communauté scientifique continue les recherches dans ce sens et nous gardons espoir que ce sera possible un jour’’. A la fin de la visite, avant les civilités d’au revoir, le ministre béninois en charge de la santé publique Madame Dorothée KINDE AKOKO GAZARD, très fière du travail de RACINES, ajouta ‘’ Vous êtes un partenaire crédible et vos résultats parlent à votre place’’.