Le débat mouvant : Un nouvel outil pour parler des questions liées à la vie sexuelle et affective des adolescents et jeunes de Savalou

Débat mouvant

Le débat mouvant : Un nouvel outil pour parler des questions liées à la vie sexuelle et affective des adolescents et jeunes de Savalou

Aborder la question de la sexualité avec les adolescents, n’est pas une chose aisée surtout dans un contexte où le sujet demeure encore tabou. L’utilisation d’autre outil ou approche, s’avère donc nécessaire pour en discuter ou l’aborder plus facilement avec les adolescents et jeunes.

C’est dans cette perspective, que l’ONG RACINES à travers ses animateurs, organise de façon périodique, des groupes de parole sur la thématique avec les adolescents et jeunes. Ce mois, environs 58 adolescents et jeunes de plusieurs catégories socioprofessionnelles ont pris part à cette séance. Le thème développé est intitulé : « Grossesses non désirées : Causes, Conséquences et Approches de solution ».

L’objectif que vise ces groupes de parole, est de promouvoir une communication efficace au sein des adolescents et jeunes sur la sexualité, afin de réduire le nombre de grossesses enregistrées au cours de l’année dans les centres de formation (écoles et ateliers). Pour atteindre cet objectif, le débat mouvant a été utilisé comme outil d’animation.

Il s’agit d’un outil, qui permet aux adolescents et jeunes, de se positionner selon qu’ils soient d’accord ou non, avec une affirmation prédéfinie par l’animateur. Une concertation est faite entre les participants du même avis pour définir leur argumentaire. Ensuite, un ou deux représentants sont chargés d’exposer cet argumentaire à l’autre « camp ». L’autre « camp » peut répondre directement ou apporter des arguments contradictoires.

Les échanges peuvent alors devenir très mouvementés selon la pertinence des arguments et la conviction de chaque groupe. L’animateur du débat se charge de répartir équitablement le temps de parole, de reformuler les arguments, de recentrer et d’en assurer la conclusion.

Les deux affirmations qui ont fait l’objet de débat entre les adolescents sont :

« Je peux avoir mes premiers rapports sexuels à l’âge de 15 ans ».

« Les adolescents et jeunes ont raison d’enceinter ou de tomber enceinte ».

Au terme du débat, des approches de solution ont été proposées par les adolescents et jeunes.

Voici certaines de leurs propositions :

Ado 1 : « Moi je pense que pour réduire le taux de grossesses non désirées dans nos écoles, il faudra densifier les séances de sensibilisation surtout sur l’intérêt du planning familial ».

Ado 2 : « Moi je propose que RACINES travaille avec nos parents pour les amener à discuter avec nous sur le sexe ».

Ado 3 : « Moi je pense que la lutte contre ce phénomène passe d’abord par l’utilisation du préservatif et l’adoption des méthodes contraceptives ».

Débat mouvant1

Débat mouvant1

Débat mouvant2

Débat mouvant2

Débat mouvant3

Débat mouvant3

Débat mouvant4

Débat mouvant4