Le VIH demeure une menace pour tous

Le VIH demeure une menace pour tous !

A l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre le Sida (JMS), l’ONG RACINES (Recherches, Actions Communautaires, Initiatives pour un Nouvel Espoir) se joint au concert international et national de cette commémoration. Le thème retenu cette année « Connais ton statut » ; est d’autant plus pertinent pour nous que nos actions ont toujours été orientées dans ce sens et que ce thème s’intègre pleinement dans les 90 90 90 de l’ONUSIDA.
Depuis 20 ans, nous œuvrons efficacement aux côtés de l’État béninois et des communautés pour la maîtrise de la propagation de l’épidémie du VIH/Sida dans notre pays. Ces trois dernières années, 2804 personnes ont été reçues à notre permanence pour un dépistage volontaire ; 18 nouveaux enfants ont été informés de leur séropositivité (soit un total de 46 enfants informés dans la file active à fin 2017) ; et 60 couples suivis ont pu partager leur statut. Quant au dispositif de prise en charge complète que nous offrons aux populations, il nous a permis de suivre en 2017, 1111 personnes vivant avec le VIH/Sida avec 168 nouveaux patients mis sous ARV (soit un total de 654 patients mis sous ARV dans la file active à fin 2017).
A ce jour, 284 femmes séropositives enceintes ont été suivies dans notre centre avec un taux de 99 % de naissances saines. Les personnes infectées mises sous ARV par RACINES sont rigoureusement suivies et impliquées dans le processus de leur prise en charge. La maladie est ainsi mieux maîtrisée et circonscrite au premier contaminé, garantissant ainsi la sécurité des autres membres de la famille et du réseau communautaire. Ces résultats démontrent que nous sommes un acteur majeur de la lutte contre le VIH/Sida.
A l’occasion de cette nouvelle célébration, nous invitons chaque béninois à se mobiliser afin de connaitre son statut sérologique et bénéficier de la prise en charge complète que nous offrons aux personnes infectées par le VIH/Sida.
Il convient de rappeler qu’au Bénin sur les 67000 PVVIH estimées, 25118 ne connaissaient pas leur statut à fin 2017. L’écart pour atteindre le 1er 90 d’ici 2020 est de 37%. Bien qu’aujourd’hui RACINES ait pu atteindre ce 1er 90 sur son site, elle devra accompagner l’Etat à combler ce déficit. Pour ce faire, l’institution s’investit efficacement dans les stratégies différenciées recommandées au niveau national à travers le renforcement du dépistage à l’endroit des populations clés (HSH : Hommes ayant des rapports Sexuels avec les Hommes, PS : Professionnels du Sexe).
L’heure n’est en effet pas à la réjouissance, car le VIH demeure une menace pour tous. Plus que jamais, nous vous invitons à l’application des règles élémentaires de sécurité telles que le dépistage périodique, l’abstinence, la fidélité, l’usage du préservatif, etc. Aujourd’hui, rappelle l’ONUSIDA, 25% des personnes vivant avec le VIH ne connaissent pas leur statut sérologique. De grands efforts ont été abattus mais il reste à faire pour atteindre le reste de personnes malades du VIH et qui ne connaissent pas leur sérologie.
RACINES rappelle que la pérennisation de ces acquis résidera dans la synergie d’actions aux côtés de l’État, dans la mise en place d’un système de démystification général du VIH mais beaucoup plus dans la mise en œuvre et le suivi rigoureux des décisions et plan d’intervention de l’État et des parties prenantes. Le rôle de la communauté demeure inchangé et incontournable pour une sensibilisation au dépistage et pour le respect des droits des personnes porteuses du VIH Sida.

Arsène C. ADIFFON
Le Directeur Exécutif