Mise en œuvre du Projet “Zéro Palu ! Je M’engage” à Klouékanmè: Activités à haut impact que mène RACINES dans le Couffo, grâce à son partenaire Speak Up Africa afin de Lutter Pour Ce Qui Compte.


Des clubs scolaires et comités villageois anti paludisme ont été installés à Klouékanmè. La lutte contre le paludisme dans les milieux tropicaux reste le leitmotiv de l’ONG RACINES et son partenaire Speak Up Africa.  A travers, le projet “Zéro Palu ! Je M’engage”, plusieurs actions ont été menées dans la journée du Jeudi 08 décembre de même que le vendredi 09 décembre 2022 dans la commune de Klouékanmè dans le département du Couffo.

Appuyer la mise en place de 03 clubs scolaires et accompagner les comités villageois de lutte contre le paludisme installés à Klouékanmè dans la mise en oeuvre de leurs paquets d’activités. Ce sont les différentes activités menées par l’ONG RACINES dans l’arrondissement de Tchikpé à Akouègbadja, Zouzoukanmey et Gnantchimè. Villageois, élèves et enseignants, point focal santé au niveau de la mairie avec l’appui des agents d’hygiène et de santé, ont été entretenus sur l’importance de club et comité anti paludisme au sein des écoles et villages.

Chaque club scolaire anti palu composé d’un (01) directeur, deux (02) enseignants, et six (06) écoliers, aura pour mission d’organiser des séances de sensibilisation à l’endroit de leurs camarades et mèneront des actions d’assainissement au sein et autour de l’école.  Ces activités seront suivies par les personnes averties, membres des clubs. Ainsi, ils ont été outillés sur les messages clés pour l’élimination du paludisme.

Par ailleurs, quatre (04) comités villageois ont été installés dans les différents villages. Au total, vingt (20) membres de ces comités ont été accompagnés. Ceux-ci ont bénéficié d’une formation animée par l’agent de santé afin de mieux mener le travail contre le paludisme dans les villages.

Cette formation a débouché sur l’élaboration des plans d’actions des comités des clubs antipaludiques et comités villageois installés à Klouékanmè.

Les animateurs communaux assureront, en lien avec quelques acteurs communaux (Médecin-chef, PNLP, CRAMS, etc..) une veille permanente pour l’atteinte des objectifs.

Les bénéficiaires du projet dans le cadre des deux différentes activités réalisées, ont exprimé tout leur satisfecit et promettent être de bons ambassadeurs auprès de leurs différentes communautés.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post

Langues »