§§§ 09 Septembre de chaque année !!! Une journée à ne pas oublier§§§

Pour une grossesse zéro risque, le mieux c’est zéro alcool. Parlons-en

La consommation d’alcool pendant la grossesse est la première cause de handicap mental non génétique chez l’enfant. Elle constitue un réel problème de santé publique. L’alcool passant facilement du sang maternel au sang du fœtus, c’est à tous les stades de la grossesse qu’il affecte le bon développement du fœtus. Il peut ainsi entraîner de nombreuses complications : 

  • retard de croissance
  • atteintes du système nerveux central
  • malformations,

Le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) est la forme la plus grave de ces complications. Ce syndrome, qu’il soit partiel ou complet, est responsable de dommages irréversibles (malformations, retard de croissance, de développement, difficultés d’apprentissage, troubles de l’attention et du comportement, inadaptation sociale, déficience intellectuelle pouvant être associés à des anomalies physiques…).

L’alcool consommé par la femme enceinte passe du sang maternel vers le sang du fœtus, au travers du placenta. La concentration en alcool dans le sang du fœtus devient aussi élevée que dans le sang de la mère. L’alcool transmis au fœtus est éliminé lentement car son foie est insuffisamment développé. Il est donc recommandé aux femmes enceintes de s’abstenir de toute consommation d’alcool dès le début de leur grossesse et pendant toute sa durée. Toutes les boissons alcoolisées (bière, cidre, vodka, vin …) présentent un danger.

Un risque sous-estimé !

L’objectif de cette journée est de prévenir l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale (ETCAF) en intervenant auprès des femmes enceintes à travers la sensibilisation au quotidien.

Il n’y a pas de seuil de consommation sans danger au cours de la grossesse et le seul message à retenir est « zéro alcool pendant la grossesse ».

La journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation fœtale est l’occasion de le rappeler et d’en tenir compte. Ce faisant, nous contribuons au respect du droit à la vie et à une bonne santé de l’enfant qui font partir de ses droits fondamentaux.

Nous sommes donc tous interpelés. Ensemble on y arrivera.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post

Langues »